Fournisseurs de calibre international

Non seulement la maison House of Horvath fabrique les meilleurs cigares au Canada, mais elle représente également et très fièrement les maisons de cigares les plus importantes et les plus renommées internationalement.  Nous avons établi des relations de longue durée avec les principaux fournisseurs dans non moins que huit pays différents.  Notre gamme de produits comprend le cigare ORIGINAL dominicain, le cigare ORIGINAL nicaraguayen, le cigare ORIGINAL italien, le cigare ORIGINAL des Philippines, la marque la plus vendue au monde et plus encore! Il y a une histoire passionnante qui se cache derrière chacun de nos fournisseurs et ce, sans exception.  Et ils font tous les meilleurs cigares du monde.

HOUSE OF HORVATH

Notre processus de fabrication de cigares peut être décrit comme étant ‘assisté par le traitement mécanique’ puisque nos fabricants de cigares expérimentés (qui ont une moyenne de 20 années d’expérience chacun) exécutent leur art en utilisant des machines à cigares pour rouler le tabac à la perfection. De l’humidification du tabac en préparation à l’écôtage, au processus délicat d’étirement et d’étalement de la feuille de tabac de la cape sur la table à rouler, jusqu’à l’inspection de qualité du produit, le processus requiert la manipulation attentionnée et bien formée de nos fabricants de cigares. Il s’agit d’un processus qui est fascinant à regarder et des visites gratuites sont possibles pendant nos heures d’affaires régulières.

swisher international

De nos jours, Swisher International est le plus important fabricant de cigares au monde malgré des débuts modestes résultant d’un règlement de dettes en 1861. À partir de 1927, la croissance dépassait les capacités des trois usines initiales en Ohio et les opérations de l’entreprise ainsi que son siège social ont été relocalisés à Jacksonville en Floride, pour rapidement devenir la plus grande usine de production de cigares au monde. La marque emblématique Swisher Sweets a été mise en marché en 1958, alors que l’entreprise poursuivait son expansion grâce à plusieurs acquisitions. Maintenant présent dans plus de 90 pays, le Canada est son plus grand marché d’exportation.

LES CIGARES ROYAL AGIO

Les cigares Agio ont reçu l’appellation ‘Royal’ de la reine Béatrice lors de leur 100e anniversaire. Fondés en 1904 par Jacques Wintermans, les cigares Royal Agio sont toujours détenus et gérés par la famille Wintermans, maintenant par la quatrième génération. Au départ, l’entreprise avait été appelée ‘A. Wintermans & Zonen’ mais Agio, le nom de la marque, qui signifie ‘qualité supérieure’, est devenu le nom de l’entreprise en 1950. Aujourd’hui, toujours situé à Duizel, une région historiquement importante pour la production de cigares, Agio continue de fabriquer des cigares reconnus à travers le monde pour leur variété, leur qualité, leur riche arôme et leur goût.

punch

La préférence de nombreux fumeurs habitués, Punch est l’une des premières marques de cigares à avoir été développées au Honduras. Fabriquée selon la tradition du pays pour son expertise en séchage du tabac, le nom Punch représente bien son goût riche et prononcé qui provient de ses capes qui se démarquent et des mélanges de tabacs hondurien, nicaraguayen et dominicain. Bien qu’elle soit fabriquée au Honduras, la marque Punch est un classique américain. Elle évoque des images qui rappellent l’aigle à tête blanche, le drapeau, le baseball et la tarte aux pommes. Nous sommes très fiers de représenter une marque aussi emblématique et le Canada est le seul autre pays au monde où les cigares Punch sont vendus.

la aurora s.a.

Le cigare ORIGINAL dominicain! En 1903, La Aurora a créé le premier cigare dominicain et de nos jours, elle demeure l’une des maisons de cigares les plus respectées et les plus admirées au monde. Plus d’un siècle plus tard, elle demeure une entreprise familiale qui compte certaines des personnes les plus élégantes de l’industrie. Il y a non moins de 5 étapes de contrôle de la qualité avant qu’une boîte soit scellée. En 2018, l’entreprise avait 115 années d’expérience dans l’industrie des cigares et elle continuait toujours à innover. Le mot impressionnant n’est pas suffisant pour décrire leurs installations à Santiago. Il faut plus qu’une usine pour produire plus d’un milliard de cigares par année. En fait, La Aurora S.A. est une destination touristique qui devrait être visitée par tous les amateurs de cigares.

QUESADA

L’histoire de Quesada ne peut pas se raconter convenablement en seulement quelques paragraphes. Elle renferme des épisodes de succès et de grandes réalisations tout comme des événements tragiques ou d’une grande tristesse. Suite à la saisie de sa propriété et après s’être exilée de Cuba, la famille s’est lancée dans une activité de courtage du tabac à Santiago, en République dominicaine en 1961. MATASA a été fondée en 1974 avec seulement “100$, une chaise et un téléphone,” et employait seulement trois rouleurs. Par la suite, la croissance s’est poursuivie et une nouvelle gestion a pris sa place. Malheureusement, en avril 2002, un avion qui s’est écrasé a emporté la vie de trois d’entre eux, laissant Manolo seul pour diriger l’entreprise. Aujourd’hui, les cigares Quesada sont gérés avec un enthousiasme débridé par Manolo et la “cinquième génération” Quesada.

casa magna

Les cigares originaux de Manolo Quesada ont tendance à être légers avec un mélange composé d’une tripe et d’une sous-cape dominicaines, recouvertes d’une cape de graines de Connecticut léger. Ses dernières créations sont plus audacieuses et plus vigoureuses. Casa Magna est sa plus grande création. Il s’est associé avec le plus important cultivateur de tabac du Nicaragua, Nestor Plasencia, pour créer ce mélange à l’usine de cigares Segovia de Plasencia. Le Casa Magna Colorado renferme le caractère prononcé des graines de tabac d’origine cubaine qui poussent dans deux régions différentes du Nicaragua. Le tabac d’Estelí a tendance à être plus fort alors que celui qui pousse à Jalapa, plus au nord, a tendance à être plus équilibré et élégant. Une fois combinés, ils forment un cigare à la saveur bien définie, remplie de riches notes de café, équilibrée par une douceur qui rappelle des notes de cèdre et une légère présence de raisins.

joya de nicaragua

Le cigare ORIGINAL nicaraguayen de 1968 – le bijou du Nicaragua. L’année 2018 marquait son 50e anniversaire et ils continuent de produire certains des meilleurs cigares au monde. Si vous connaissez l’histoire du Nicaragua des 50 dernières années, vous saurez que d’être restés en opération pendant toute cette période est un accomplissement extraordinaire. Ce n’est pas suffisant de considérer que Joya de Nicaragua est emblématique. Ils sont très fiers d’être considérés comme étant un symbole national et un exemple de confiance qui illustre la tradition de leur pays. Il ne faut pas sous-estimé l’importance qu’ils ont eue dans le monde des cigares. Si ce n’était pas d’eux, nous ne pourrions pas connaître tant de cigares merveilleux du Nicaragua. Il n’est pas exagéré de mentionner que l’enthousiasme pour les cigares nicaraguayens que l’on connaît aujourd’hui, est dû en bonne partie à cette usine légendaire.

my father cigars

Lorsque nous avons ouvert une petite usine de cigares à Little Havana en 2003, Jose Pepin Garcia n’aurait pas pu imaginer que son amour et sa passion pour les cigares, l’aideraient à construire l’une des entreprises les plus reconnues dans l’industrie des cigares. Ses entreprises sont devenues synonymes de marques réputées qui se distinguent. L’un des moments les plus mémorables dans la vie de Garcia, le 29 août 2009, a été l’ouverture de My Father Cigars au Nicaragua, aussi connu comme étant le parc industriel de la famille Garcia. Un complexe industriel de sept acres dans lequel un processus de fabrication a été aménagé, permet au tabac d’être récolté, emballé et expédié aux détaillants. Depuis ce temps, les commentaires positifs fusent de toutes parts dont plusieurs mentions pour les cigares de l’année et dont plusieurs se retrouvent en première position.

e.p. carrillo

Les cigares EPC ont été un nouvel ajout en 2018. Après plusieurs années d’apprentissage de l’art des cigares derrière lui, l’essor d’Ernesto Perez Carrillo a réellement débuté au début des années 1990. La très bonne cote et l’importante demande pour La Gloria Cubana, sa marque boutique est rapidement devenue un meilleur vendeur. Grâce à la demande grandissante pour les cigares de l’homme derrière La Gloria Cubana, EPC Cigar Co. a officiellement ouvert ses portes en 2009 ce qui a permis à Ernesto, une fois de plus, de se dédier à parfaire sa marque boutique gérée par la famille, accompagné de son fils, Ernesto III et de sa fille Lissette. S’il y a une chose à savoir sur Ernesto, ses cigares et sa famille, c’est qu’ils font tout avec élégance et raffinement. Il y a une histoire formidable derrière tous les fabricants de cigares et dans le cas d’Ernesto, c’en est une de persévérance et d’inspiration.

toscano

Le cigare ORIGINAL italien! Mais plus encore, il fait partie de l’histoire depuis plus de 200 ans! En fait, Toscano précède l’histoire moderne de l’Italie de 50 ans. L’Italie a célébré les 150 ans depuis l’unification italienne en 2011 et les gens chez Toscano étaient très occupés pendant cette période. “Pendant ses 200 années d’histoire, les cigares TOSCANO® ont fait partie de l’histoire italienne à travers tous les milieux et toutes les classes sociales. Depuis l’unification italienne, ils ont été un symbole patriotique d’unité nationale. C’est pourquoi les cigares TOSCANO® ont joué un rôle important dans les célébrations entourant le 150e anniversaire de cette date mémorable, le 17 mars 1861, lorsque l’Italie est devenue un pays. Créés la même année que les premiers soulèvements, les cigares TOSCANO® ont accompagné l’homme derrière l’unification pendant les cinquante premières années.

la flor isabella

Le cigare ORIGINAL des Philippines! Les Philippines ne sont pas le premier pays qui vient à l’esprit lorsqu’on pense aux cigares mais grâce à son climat idéal pour la culture, semblable à celui de Cuba, la culture du tabac a été florissante aux Philippines à partir des années 1600 et les cigares sont rapidement devenus très populaire dans les salons en Europe. Les autorités espagnoles ont imposé un monopole du tabac en 1780 qui restreignait la plantation du tabac, la fabrication et la vente de cigares au gouvernement colonial. Le monopole a été responsable pour la pauvreté et la corruption qui ont suivi et il a finalement été aboli en 1881. C’est ce qui a mené à ce qui est connu aujourd’hui comme étant “La Flor de la Isabela” en l’honneur de la province où les premières graines, originaires de Cuba, ont permis la culture et où la première usine de fabrication de cigares du pays a vu le jour.

Fermer le menu