Notre usine

Il y a des choses qui ne changent jamais et c’est véritablement le cas pour les cigares Horvath.  D’une certaine façon, entrer dans notre usine c’est comme faire un voyage vers le passé.  Notre processus de fabrication a très peu changé depuis que les premiers cigares Horvath ont été fabriqués en 1932.  Le tabac est séché et affiné de la même façon qu’il a toujours été.  L’effeuillage est toujours le même.  Le processus d’humidification n’a pas changé du tout.  Et les machines à fabriquer les cigares sont elles-mêmes vieilles de près de 100 ans.  Bien que l’industrie que nous avons aidé à créer évolue, le processus Horvath et son engagement acharné envers la qualité demeurent les mêmes.

LA TRADITION DU VIEUX MONDE

Nous fabriquons encore les cigares selon de vieilles traditions, de la feuille naturelle au produit fini.  Notre personnel de fabrication retire une grande fierté des cigares qu’il produit et plusieurs d’entre eux produisent des cigares Horvath depuis plusieurs générations.

NOTRE PROCESSUS DE FABRICATION

Nos machines à fabriquer les cigares datent du tournant du 20e siècle et elles sont originaires de Cuba, d’avant la révolution.  Malgré que nous devions tenir un atelier d’usinage et de mécanique à temps plein pour continuer à les faire fonctionner, notre usine peut produire jusqu’à 5 millions de cigares par année.

LE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ

Des normes strictes pour le contrôle de la qualité permettent aux cigares Horvath de rencontrer les exigences élevées du consommateur adulte moderne.  Une fois que les cigares ont quitté la salle d’affinage, nous les inspectons à la main avant de les acheminer vers l’étape de l’emballage.

LA DEUXIÈME ÉTAPE DU CONTRÔLE DE LA QUALITÉ

À l’étape de l’emballage, tous les cigares Horvath doivent satisfaire un deuxième contrôle de la qualité.  Quatre yeux valent mieux que deux.

Fermer le menu